CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communique de presse - Le cordonnier le plus mal chaussé

Suite à une réunion provoquée par le front syndical ce lundi 4 mai après-midi, le Procureur Général de Liège, Monsieur de Valkeneer, a reçu les représentants syndicaux de la CGSP – CSC – SLFP.

Il a été débattu des mesures de sécurité sanitaires urgentes qui devaient être prises au sein des palais de justice et qui, à la grande désolation du personnel judiciaire, font défauts.

Il a été constaté par les délégations syndicales que les mesures de précaution établies par l’Arrêté Ministériel du 23 mars 2020, c’est-à-dire la distanciation sociale d’un mètre cinquante entre chaque personne ainsi que le télétravail à domicile, ne sont plus respectées à compter de ce jour dans les greffes et parquets du Royaume.

Nous avons également été informés que 2 700 000 masques FFP1 et FFP2 ont été saisis lors d’un contrôle par les services douaniers de l’aéroport de Bierset et que 300 000 sont destinés au personnel de l’Ordre Judiciaire; ceux-ci n’ont toujours pas été pris en charge par le SPF Justice !!!

Dès lors, le personnel de l’Ordre Judiciaire est amené à travailler dans des conditions non-conformes aux exigences de l’Arrêté Ministériel du 23 mars dernier.

Il s’avère que des audiences correctionnelles sont tenues dans les différents tribunaux du Royaume aux fins de condamner les justiciables pour le non-respect des mesures de sécurité sanitaires, alors que cette même justice ne respecte pas le prescrit de la loi !!!!

Une réunion de concertation est prévue au SPF Justice ce vendredi après-midi en présence des instances syndicales, du Directeur Général de l’Ordre Judiciaire et des représentants du Cabinet de Monsieur le Ministre de la Justice Koen Geens, qui semble lui-même être en difficulté pour porter un masque correctement.

Vous êtes ici : Accueil Etat fédéral Justice Communique de presse - Le cordonnier le plus mal chaussé

REMARQUE ! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, nous considérons que vous marquez votre accord. En savoir plus

J'ai compris

Respect de la vie privée 

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE À L'ÉGARD DE VOS DONNÉES A CARACTÈRE PERSONNEL

Cette page à pour objectif d'expliquer notre politique à l'égard des données à caractère personnel que vous seriez susceptible de nous laisser lors de votre visite sur notre site. Nous avons à cœur la protection de votre vie privée ainsi que la confidentialité des informations que vous nous faites parvenir. La CGSP-Défense ne divulguera jamais les informations de ses affilés à des tierces parties.

Conformément à la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, modifiée par la loi du 11 décembre 1998 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, les données que vous nous adressez sont destinées à assurer le suivi de votre question ou de votre dossier au sein de notre organisation syndicale.

Recueil des informations

Lorsque vous utilisez notre site web pour vous renseigner, pour télécharger des documents, pour demander un conseil ou pour vous affilier, nous pouvons vous demander de fournir des informations spécifiques par le biais d'un formulaire. Ces données à caractère personnel sont nécessaires pour le traitement de votre dossier. En choisissant de nous soumettre ces informations, vous consentez à leur utilisation par notre Secrétariat dans le but de vous offrir le meilleur service.

Utilisons des informations

Les informations recueillies ne seront utilisées que pour un usage interne, et ne seront jamais communiquées à des tierces parties sans votre autorisation préalable.

Droit d'accès et de rectification

Moyennant une demande écrite adressée à la CGSP-Défense 9/11, Place Fontainas à 1000 Bruxelles, toute personne qui justifie de son identité peut obtenir gratuitement la communication écrite des données à caractère personnel la concernant ainsi que, le cas échéant, la rectification de celles qui seraient inexactes, incomplètes ou non pertinentes.